Travers - Info

 

La gare de Travers est fermée depuis le 24 avril 2010
et jusqu'à nouvel avis ...
 


Agrandir le panneau

Liste des hébergements au Val-de-Travers : cliquer  ici
   
 

Horaires Neuchâtel  - Val-de-Travers -
Pontarlier   ici


Abonnement Transval
pour les frontaliers  
ici
 

 

 

La Vy aux Moines :
de Môtiers à Montbenoit, sur les traces des moines du Moyen-âge,
à pied ou à VTT  ici

 

 

Le Creux-du-Van et son impressionnant cirque rocheux ! ici
 
 

Gorges de l'Areuse

 
Propositions de
balades à pied
ou à vélo !
A consulter sur nos pages tourisme

 


De Pontarlier à Gilley à vélo ou à pied par le "chemin du train"    
            
ici

 

 


Dès Pontarlier, les bus  MOBIDOUBS  vous permettent de découvrir la vallée de la Loue et la vallée du Doubs  ici
 

 

 

Musée la Mémoire  du sel à Buttes  ici
 

 


Une balade en groupe ou en famille à bord  du train touristique du Pays des Fées et de l'Absinthe !  ici

 

 

   
Un peu d'histoire en images ! A consulter sur nos pages Galeries photos
 

 


 

Maison J-J Rousseau
à Môtiers  ici

 

 
Pour ferrovipathes et collectionneurs!

- modèles réduits
- cartes postales
- livres et vidéos
- timbres et pins

Listes de vente
ici

 

La région du Creux-du-Van
 

Accès          Balade à pied dès Noiraigue         En hiver         Pratique

Le Creux-du-Van sur Youtube      présentation      historique


A l'entrée du Val-de-Travers se dressent les gigantesques formations rocheuses du Creux-du-Van. Les falaises, d'une hauteur de plus de 150 mètres, s’élèvent jusqu'à une altitude de 1400 mètres, formant un arc en forme de fer à cheval de près de deux kilomètres de diamètre.
 

Cliquer sur les photos pour les agrandir !

       
 
Le Soliat, situé au sud du cirque rocheux, est le point culminant (altitude 1465 mètres) avec un panorama époustouflant sur le lac de Neuchâtel, les Alpes bernoises et La Savoie au sud, sur les vallées jurassiennes et la Franche-Comté au nord.
 
       
 
D'une beauté à couper le souffle, le cirque rocheux du Creux-du-Van est situé dans une réserve naturelle où la flore et la faune sont protégées. C'est le paradis des bouquetins, chevreuils, blaireaux, renards, sangliers, rapaces, serpents, marmottes et ..... des amoureux de la nature sauvage. Le lynx rode à nouveau dans les parages depuis de nombreuses années mais il est pratiquement impossible de l'apercevoir. 

Le cirque rocheux s'est formé suite à l'érosion provoquée par un glacier local qui rejoignait le glacier du Rhône. L'accumulation d'eau et les infiltrations ont provoqué des éboulis de forme circulaire, donnant ainsi cette forme d'amphithéâtre à la plus grande réserve naturelle, mais également la plus ancienne (1882) du Pays de Neuchâtel.

Le nom du Creux-du-Van n'est pas lié au vent mais viendrait du celte Vanno qui signifie "pente" ou du mot franco-provençal Van qui veut dire "rocher".

Du mois d'avril à fin octobre, plusieurs métairies accueillent les randonneurs, cyclistes, automobilistes, etc. Dans ces fermes servant également de restaurant, la convivialité règne. Les plats, simples mais copieux, répondent aux besoins des excursionnistes. La carte comporte surtout des produits du terroir. Souvent, en semaine, le restaurant sert de cuisine et de lieu de séjour aux paysans. Il n'est pas rare non plus que les métairies proposent le gîte (liste des hébergements  ici)
 
       
 

 


A c c è s
 
 
Le Creux-du-Van est accessible aussi bien depuis le côté sud (lac de Neuchâtel) que depuis le côté nord (Val-de-Travers).

Durant la belle saison, il est possible de monter  en voiture  jusqu'au restaurant du Soliat (altitude 1382 mètres), qui se trouve à quelques 300 mètres à l'est de la falaise, soit en partant de Couvet (Val-de-Travers) ou d'Yverdon  par le village de Mauborget puis La Combaz. 

Autres variantes en voiture : en partant de St-Aubin jusqu'à  la ferme de la "Grand Vy" (altitude 1381 mètres), située à environ un kilomètres au sud-est du cirque rocheux ou en partant de Noiraigue, jusqu'à la Ferme-Robert (altitude 972 mètres), qui se trouve au pied du Creux-du-Van.
 
       
 
Mais c'est bien sûr lors d'une  balade à pied  que le Creux-du-Van se "mérite" le mieux.
Il s'agit d'excursions exigeantes de plusieurs heures qui nécessitent un bon équipement  mais sont accessibles à tous, donc également aux familles.

Un des points de départ favoris se trouve à Noiraigue, dans le Val-de-Travers, à une altitude de 735 mètres. Grand parc à voiture à proximité de la gare. Accessible en train depuis Neuchâtel en 20 minutes (au moins un train chaque heure entre 6h30 et 23h30; horaires  ici).

Si vous arrivez en train depuis Neuchâtel, vous utiliserez la ligne du "Franco-Suisse"  qui surplombe les gorges de l'Areuse. A l'arrêt de Champ-du-Moulin, vous aurez un premier point de vue sur le cirque rocheux du Creux-du-Van mais, vu d'aussi loin, il est encore bien difficile d'imaginer la taille réelle de cette imposante formation de rochers.

Depuis Noiraigue, on monte jusqu'au sommet du Creux-du-Van en passant soit par la Ferme-Robert puis le sentier du Single (description de ce parcours, voir ci-dessous), soit par la ferme des Oeillons et le chemin des 14 contours.
Dénivellation : près de 700 mètres. Durée de la balade : entre 2 et 3 heures.
Détails, temps de parcours, etc. ici

Pour la suite de l'excursion, il existe de nombreuses possibilités :

- redescendre sur le Val-de-Travers (Noiraigue  ou  Travers). Environ 2 heures de marche.

- redescendre sur  Champ-du-Moulin  par La Ferme-Robert et les gorges de l'Areuse
  (première partie !). Environ 3 heures de marche.
  Et pour les plus endurants, continuer jusqu'à Boudry ou Bôle en parcourant toutes les
  gorges de l'Areuse. Prévoir dans ce cas environ 5 heures de marche. 

- redescendre sur l'autre versant jusqu'à Boudry, Bevaix ou Gorgier-St-Aubin pour reprendre
   le train (ligne Lausanne - Yverdon - Neuchâtel). Environ 3 heures de marche.

- continuer jusqu'à la Combaz puis reprendre un bus de Car Postal jusqu'à Couvet ou jusqu'à
  Yverdon (uniquement les week-ends de juin à mi-septembre).

- continuer jusqu'au Chasseron puis Ste-Croix (après avoir passé la nuit sur place !).
   Prévoir 7-9 heures de marche. Il s'agit d'une des étapes du "chemin des Crêtes"
   qui traverse le Jura suisse de Bâle à Nyon, près de Genève.

Et si vous préférez une solution originale à mi-parcours entre la voiture et la balade à pied, il est possible de monter jusqu'au Creux-du-Van en 
vélo électrique  en partant de la gare de Noiraigue. Détails  ici . A la même adresse, il est également possible de réserver des excursions à pied accompagnées par un guide qui donnera toutes les explications nécessaires sur la faune, la flore, l'histoire et la géologie du site.

 


Balade à pied de Noiraigue au Creux-du-Van
 
 
Le point de départ idéal se situe à Noiraigue. Grande place de parc à proximité de la gare.
Tous les trains régionaux de la ligne Neuchâtel - Travers - Fleurier - Buttes y font arrêt.
 
 

Cliquer sur le plan pour l'agrandir !

  Il faut marcher vers l'est, en direction des gorges de l'Areuse, puis traverser le passage à niveau pour se retrouver de l'autre côté de la ligne de chemin de fer et tourner sur la gauche en suivant la route menant à la Ferme Robert.

Après les dernières maisons du village, c'est le début de la montée à travers les pâturages jusqu'à l'orée de la forêt. Passé l'ancien ligne de défense anti-chars de "tobleronnes" (blocks de béton), il faut bifurquer sur la droite puis emprunter le chemin qui mène directement vers la Ferme-Robert.
   
 
 
       
 
Après une petite heure de marche et près de 250 mètres de dénivellation, il est temps de faire une première pause, par exemple au restaurant de la Ferme-Robert qui appartient à une association d'amis de la nature et qui propose régulièrement des expositions temporaires.

Depuis la clairière située en contrebas, il faut profiter de la vue extraordinaire sur le Creux-du-Van et sur le "Dos d'Ane" situé à sa droite (paroi nord du cirque rocheux).

Quelques dizaines de mètres plus loin, sur la gauche du chemin, se trouve une pierre un peu spéciale sur laquelle est gravé le texte suivant : "Ici fut tué l'ours en 1757".

Le dernier dimanche du mois d'août se déroule chaque année à la Ferme-Robert une fête populaire en souvenir du dernier ours tué à cet endroit en 1757 par Daniel Robert.
 
       
 
C'est ensuite la montée vers le sommet du Creux-du-Van, avec détour conseillé par la "Fontaine Froide" (altitude 1126 mètres), un rustique bassin évidé dans un tronc d'arbre, dont la particularité est de faire jaillir une eau cristalline d'une température constante remarquablement basse d'environ 4 degrés, que l'on soit au coeur de l'été ou en plein hiver.
 
La fraîcheur de cette eau est naturellement très appréciée par les buveurs d'absinthe qui y troublent volontiers leur liqueur préférée lors d'une petite pause.    

Photo
Heidi Heiniger

 
La dernière partie de la montée, par le "Sentier du Single" est la plus escarpée, et donc la plus difficile puisque le sentier est situé en partie dans les rochers et peut être glissant après des chutes de pluie ou au printemps lors de la fonte des neige. 

 
       
 
En arrivant au sommet du cirque rocheux, il faudra bifurquer directement sur la gauche pour rejoindre le restaurant de la "La Grand Vy" en traversant les pâturages. On peut aussi se diriger vers le "Soliat", le point culminant de toute la région.

Pour rejoindre le restaurant du "Soliat", il faut longer le cirque rocheux sur plus d'un kilomètre en profitant des nombreux points de vue pour admirer le panorama unique qui se présente en contrebas vers l'est (Dos d'Ane, Ferme Robert, gorges de l'Areuse puis ville et lac de Neuchâtel) et vers le nord (vallée des Ponts puis France voisine).
 
       
 
Prenez le temps de suivre les décrochements qui se trouvent sur le premier quart du parcours ! Vous aurez peut-être la chance de pouvoir observer les bouquetins qui se reposent en contrebas.
 
       
 
Le restaurant du Soliat vous permettra de faire une pause bienvenue. C'est ensuite la descente vers le restaurant des Oeillons par le chemin des 14 contours (numérotés sur les arbres !) avec plusieurs points de vue sur le village de Noiraigue en contrebas et sur la vallée des Ponts. Depuis les Oeillons, il est possible de redescendre directement sur Noiraigue ou sur Travers ou de rejoindre la Ferme-Robert.
 
       
 


En hiver
 
 
L'hiver, les hauts plateaux menant du Couvent (au-dessus de Couvet) au Creux-du-Van  (région de la Nouvelle Censière) prennent des allures de grand nord et deviennent un paradis pour les adeptes du ski de fond et des balades en raquettes à neige.
 
       
Photos réalisées par Lavieu Kleber - 94400 Vitry sur Seine - Février 2010
 

Pratique
 
 
  Comme les parcours sont très bien balisés, une carte n'est pas indispensable pour effectuer une balade dans le secteur du Creux-du-Van. Elle vous permettra cependant de mieux découvrir la région et les différents endroits que vous traverserez.

Carte des gorges de l'Areuse et du Creux-du-Van à l'échelle 1:25'000

Carte nationale de la Suisse : 1:50'000, feuille  241, Val-de-Travers
Carte nationale de la Suisse : 1:25'000, feuille 1163, Travers

Cartes disponibles dans les commerces de la région ou à l'adresse
ci-dessous.
   
 
Possibilités d'hébergement au Val-de-Travers à Noiraigue, Travers, Couvet; liste  ici
 

Etat / Stand : 20.10.2016


Nous avons de nombreuses propositions; demandez-nous une offre pour groupes ou individuels.

Renseignements et réservations : Tél. 032.863.24.07 ou email  info@rvt-historique.ch  

    Association  RVT-Historique         
 
    Les Lignières 16
      Email                   :   info@rvt-historique.ch
 
    CH - 2105 Travers
 
 

© 2005-2017  by Gare de Travers - tous droits réservés | Création Philipp A. Sacher | Webmaster